Passer au contenu

Prolongation d'ordonnances échues

Dans certaines situations, votre pharmacien peut vous prescrire des médicaments lorsqu’aucun diagnostic n’est requis, par exemple, pour prévenir certains problèmes de santé.

Votre pharmacien a maintenant l’autorisation de prolonger certaines des ordonnances qu’un médecin vous a prescrites. L’objectif? Éviter que votre traitement ne soit interrompu avant votre prochain rendez-vous chez le médecin.

 

Pour combien de temps mon ordonnance peut-elle être prolongée ?

Votre pharmacien peut prolonger votre ordonnance au maximum pour la durée de validité de l’ordonnance que votre médecin vous avait prescrite, sans dépasser un an. Par exemple, si un médecin vous a prescrit un médicament pour 6 mois, la période maximale de prolongation par votre pharmacien est de 6 mois, alors que si votre prescription est de 14 mois, la période de prolongation est de 12 mois maximum. Toutefois, selon la situation, votre pharmacien pourrait décider de ne pas prolonger votre ordonnance ou de le faire pour une durée plus courte que la durée maximale autorisée, l’objectif étant que vous revoyiez votre médecin le plus rapidement possible, tout en ne vous privant pas de médicaments importants pour vous.

 

Prolonger en toutes circonstances ?

Non ! C’est votre pharmacien, après avoir bien analysé votre dossier, et selon votre état de santé, qui déterminera s’il peut prolonger ou non votre ordonnance, et si c’est le cas, la durée souhaitable de prolongation. En effet, s’il considère qu’il est nécessaire que vous voyiez votre médecin dans un court délai, il pourrait ne la prolonger que pour quelques jours ou quelques semaines ou même ne pas la prolonger du tout et vous diriger immédiatement vers une ressource appropriée: votre médecin, une clinique sans rendez-vous ou encore l’urgence.

 

Consulter un médecin ?

Essentiel ! La prolongation de votre ordonnance ne remplace pas la nécessité de revoir votre médecin dans les meilleurs délais afin d’obtenir un suivi médical approprié et une nouvelle ordonnance médicale. Le but de la prolongation est de s’assurer que votre traitement, jugé nécessaire, n’est pas interrompu avant la visite médicale et qu’entre-temps, ce traitement est efficace et sécuritaire.

 

Voici les étapes à suivre :

  1. Vous devez rencontrer votre pharmacien afin qu’il puisse évaluer l’efficacité de votre médicament et s’assurer des effets secondaires possibles.
  2. Ensuite, votre pharmacien pourra évaluer, avec vous, la situation et les risques pouvant être liés à l’arrêt ou la prolongation de votre traitement.
  3. Par la suite, le pharmacien pourra décider de prolonger ou non votre ordonnance.
  4. Le pharmacien devra également document sa décision.

 

Si le pharmacien accepte de prolonger :

  • Il devra rédiger et préparer une nouvelle ordonnance.
  • Il devra en aviser votre médecin traitant.
  • Il devra effectuer un suivi auprès de vous.

 

Si le pharmacien refuse de prolonger :

  • Il devra vous conseiller sur d’autres alternatives ou il vous dirigera vers la ressource appropriée.

À noter que certaines catégories de médicaments sont exclues à cet acte.

  Retour à la liste des services