Passer au contenu

Nausées et vomissements de grossesse

Dans Autres

NVG : Nausées et vomissements pendant la grossesse

 

La nouvelle de votre grossesse vous comble de joie, mais l’apparition de nausées et vomissements (NVG) entrave votre bonheur ?

 

Bien que 50% à 80% des femmes enceintes souffrent de nausées et vomissements de la grossesse, ceux-ci sont perçus, à tort, comme un aspect normal du processus et leurs symptômes sont minimisés.

 

Il est naturel d’avoir le désir de vivre cette expérience de vie sans complications ni tracas. Le diagnostic et traitement précoces des NVG freineront l’escalade de vos symptômes et vous permettront de mieux profiter de votre grossesse.

 

 

Symptômes fréquents en début de grossesse

Les NVG sont souvent incorrectement appelés « nausées matinales », mais peuvent apparaître à tout moment de la journée et même durer toute la journée. Les femmes éprouvent des NVG d’intensité variable, qui commencent en général entre la 4e et la 6e semaine de la grossesse, culminent entre la 7e et la 12e semaine, et se terminent vers la 16e semaine. Malheureusement, dans 10 % des grossesses, les nausées et vomissements dureront plus longtemps, parfois jusqu’à l’accouchement.

Même dans les cas légers, les symptômes suivants devraient faire l’objet d’une discussion avec votre médecin :

  • Nausée
  • Vomissements
  • Brûlures d’estomac
  • Déshydratation

 

 

Nausées et vomissements sévères

Les cas sévères de NVG peuvent mener à l’hyperémèse gravidique, qui sont de violentes nausées. Affectant environ 1% des grossesses, elle se caractérise par des vomissements persistants causant déshydratation et perte de poids. Dans de tels cas, une hospitalisation peut être nécessaire.

Aux premiers signes de déshydratation, consultez un médecin.

 

Signes de déshydratation 

  • Fatigue intense
  • Bouche sèche
  • Diminution des quantités d’urine
  • Confusion

 

 

Conseils pour diminuer les nausées

Les changements à apporter à l’alimentation et au mode de vie sont les premières options à considérer dans le traitement des NVG. Lorsque cela ne suffit pas, une médication doit alors être aussi envisagée.

Rien ne démontre qu’une déficience alimentaire à court terme durant les premières semaines de grossesse aura des effets à long terme sur l’issue de votre grossesse. Dans tous les cas, sauf ceux où il y a malnutrition sévère, le corps fournit au fœtus les nutriments dont il a besoin, parfois même au détriment des besoins nutritionnels de la mère.

 

 

Alimentation

  • • Mangez fréquemment de petits repas, toutes les 2 ou 3 heures.
  • • Ne sautez pas de repas. Il est important de manger et boire suffisamment pour ne pas aggraver votre condition.
  • • Levez-vous lentement et ne vous couchez pas tout de suite après avoir mangé.
  • • Mangez des craquelins secs 15 minutes avant de sortir du lit.
  • • Évitez de boire pendant votre repas. Buvez 1⁄2 heure avant ou après un repas.
  • • Buvez environ 8 verres de liquide pendant la journée, afin d’éviter la déshydratation.
  • • Mangez ce que vous voulez quand vous le voulez, même si vos goûts diffèrent de vos habitudes.
  • • Évitez les aliments épicés, gras et frits.
  • • Les aliments salés, tels les bretzels, peuvent calmer votre estomac avant de manger un repas.
  • • Mangez des aliments froids plutôt que chauds, car ils dégagent moins d’odeurs.
  • • Évitez les odeurs fortes. Aérez la cuisine. Si possible, demandez de l’aide à la préparation des repas.
  • • Sentir l’arôme du citron ou du gingembre peut apporter un soulagement à certaines femmes.

 

Les produits naturels

Les « produits naturels » sont utilisés depuis longtemps pour la grossesse, mais souvent en présumant qu’ils sont sécuritaires. En réalité, les agences gouvernementales ne règlementent pas ces produits de la même façon que les produits d’ordonnance. En fait, peu de ces produits ont fait l’objet d’études scientifiques durant la grossesse. Il faut toujours discuter de l’utilisation de produits naturels pendant la grossesse avec un professionnel de la santé avant d’en consommer.

 

Mode de vie

  • Les NVG peuvent s’aggraver lorsque vous êtes surmenée. Essayez d’augmenter vos périodes de repos et prenez des siestes durant la journée.
  • Prenez beaucoup d’air frais et évitez les endroits chauds.

 

Médicaments

Utilisé depuis plus de 30 ans sous le nom commercial Diclectin®, il est le seul médicament anti nauséeux et antiémétique spécifiquement indiqué et étiqueté pour soulager les NVG à n’importe quel trimestre de la grossesse. Plusieurs organismes tels la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SGOC) ou The Hospital for Sick Children de Toronto (programme Motherisk) le recommandent.

 

 

Service en pharmacie

Vous n’avez pas à souffrir inutilement de NVG. Vous pouvez bénéficier, sans inquiétude ni culpabilité, de traitements dont la sécurité et l’efficacité ont été démontrées. Le diagnostic et le traitement précoces des NVG vous permettront de poursuivre vos activités quotidiennes et familiales et de profiter au maximum de votre grossesse. 

 

Pour télécharger le dépliant en format PDF, cliquez ici. 

Retour à la liste des conseils

Consultez nos conseils

Capsule santé – Les poux Voir toutes les vidéos

Besoin de conseils?

N'hesitez pas à consulter votre pharmacien Accès pharma pour toute question concernant votre santé.

Contactez-nous